coulis


coulis

coulis [ kuli ] adj. m. et n. m.
• 1393; couleis 1256; de couler
I Adj. m. VENT COULIS : air qui se glisse par les ouvertures; courant d'air. II N. m. (XIIe)
1Sauce résultant de la cuisson concentrée de substances alimentaires passées au tamis. Coulis de tomates. Coulis d'écrevisses. bisque. Purée de fruits crus pour napper un entremets. Un, du coulis de framboises.
2Techn. Plâtre, mortier, métal fondu qu'on fait couler dans les joints pour les garnir.
⊗ HOM. Coolie.

coulis adjectif masculin (de couler) Vent coulis, vent qui se glisse par des fentes ou des clôtures mal jointes. ● coulis (expressions) adjectif masculin (de couler) Vent coulis, vent qui se glisse par des fentes ou des clôtures mal jointes. ● coulis (homonymes) adjectif masculin (de couler) coolie nom masculincoulis nom masculin (de couler) Purée liquide obtenue par cuisson lente de crustacés, de légumes, etc. Purée de fruits additionnée de sirop. Mortier assez fluide pour couler librement dans les joints et les cavités d'un ouvrage de maçonnerie, afin de le rendre homogène. ● coulis (difficultés) nom masculin (de couler) Orthographe Coulis de (+ nom de fruits). Le complément est toujours au pluriel : coulis de fruits rouges, coulis de framboises, coulis de tomates. ● coulis (homonymes) nom masculin (de couler) coolie nom masculin

coulis
adj. m. et n. m.
rI./r adj. m. Vent coulis, qui se glisse par les fentes.
rII./r n. m.
d1./d Suc, extrait obtenu en passant au tamis un aliment cru ou après cuisson lente et prolongée. Coulis de tomates.
d2./d CONSTR Substance assez fluide (mortier, plâtre, métal fondu) pour pénétrer dans les joints.

I.
⇒COULIS1, subst. masc.
A.— ART CULIN. Mets concentré obtenu par une cuisson lente d'aliments (légumes, poissons, viandes), qui sont ensuite pilés et finement passés. Coulis de perdrix, de tomates :
1. ... quatre entrées nouvelles, dont le fumet s'éleva jusqu'aux cieux. C'étaient des ris de veau au coulis d'écrevisses, des laitances aux truffes, un brochet piqué et farci, et des ailes de bartavelles à la purée de champignons.
BRILLAT-SAVARIN, Physiol. du goût, 1825, p. 334.
P. ext. Bisque de crustacés (d'apr. LASNET 1970).
P. métaph. :
2. Si ces gargotiers d'âmes avaient du talent, s'ils servaient à leurs pensionnaires des nourritures fines, des essences de théologie, des coulis de prières, des sucs concrets d'idées, ils végéteraient incompris des ouailles. C'est donc pour le mieux, en somme. Il faut un clergé dont l'étiage concorde avec le niveau des fidèles; et certes, la Providence y a vigilamment pourvu.
HUYSMANS, En route, t. 1, 1895, p. 4.
B.— TECHNOL. ,,Mélange de liants à faible viscosité, susceptible de durcir après injection, coulage`` (Clé Mots). Coulis réfractaire, coulis de ciment.
Prononc. :[kuli]. Homon. coolie. Étymol. et Hist. Cf. coulis2. Fréq. abs. littér. :22.
II.
⇒COULIS2, adj. et subst. masc.
I.— Adj. Vent coulis. Vent qui se glisse par des interstices, par des ouvertures mal jointes. Je m'arrêtai avec extase à renifler l'odeur d'un vent coulis qui passait par la porte. « Je vois que vous aimez les courants d'air », me dirent-ils (PROUST, Sodome, 1922, p. 944).
Rem. Le fém. coulisse, attesté ds les dict., est inusité.
P. métaph. [En parlant du souffle de la bouche] De petits vents coulis fusaient à travers ses lèvres mal jointes, elle bâillait sous son sourire (SARTRE, Âge raison, 1945, p. 156).
II.— Emploi subst. masc. (p. ell. du déterminé)
A.— [En parlant de l'air] Courant d'air. Il me semblait être touché, frôlé par (...) des coulis d'air glacé (GENEVOIX, Assassin, 1948, p. 160).
B.— P. ext. [En parlant d'autres éléments, terre, lumière] Glissement ou coulée. C'étaient des petits bruits pas à l'ordinaire : des coulis de terre, des choses molles qui passaient dans la tranchée comme du vent (GIONO, Gd troupeau, 1931, p. 195) :
Je me suis surtout intéressé à ce que je connaissais déjà. J'ai vu le portrait de Rembrandt. Un portrait de vieillard de lui qui vaut presque à mon avis le saint je ne sais plus qui avec l'ange. Même coulis de lumière jusque sur les mains, dans l'ombre.
ALAIN-FOURNIER, Correspondance [avec J. Rivière], 1905, p. 29.
Prononc. :[kuli], fém. [-is]. Homon. coolie. Étymol. et Hist. A. Adj. 1165-76 « qui glisse » portes de fer coleïces (CHR. DE TROYES, Cligès, éd. A. Micha, 1242); XIVe s. [ms.] las coulis (Isopet II de Paris, éd. J. Bastin [ms. Bibl. nat. fr. 24432] XXXVIII, 26) — XVIe s. ds HUG.; qualifié de ,,vx`` ds Lar. Lang. fr.; 1552 vent couliz (RABELAIS, Quart Livre, éd. Marty-Laveaux, chap. 43). B. Subst. 1. [XIIe s. d'apr. FEW t. 2, p. 878b]; ca 1256 art culin. couleïs de char (A. DE SIENNE, Régime du corps, 78, 8 ds T.-L.); 1393 coulis d'un poulet ... coulis d'escrevices (Ménagier, II, 242, ibid.); 2. 1694 technol. (CORNEILLE). Dér. du rad. de couler; suff. -is. Fréq. abs. littér. :23. Bbg. RITTER (E.). Les Quatre dict. fr. B. de l'Inst. nat. genevois. 1905, t. 36, p. 386.

coulis, coulisse [kuli, kulis] adj. et n. m.
ÉTYM. 1393; couleis, v. 1256; de couler, et -is.
———
I Adj.
1 Vx. Qui coule, qui glisse.
1 Amadis (…) ouvrit un cadenas qui fermait une porte coulisse.
Amadis, I, 19, in Huguet.
2 Loc. mod. Vent coulis : vent qui coule, qui se glisse par les ouvertures, les fentes. || Il vient un vent coulis de cette fenêtre. Courant (d'air).
2 Un vent coulis me donna tellement contre une hanche (…)
Ambroise Paré, VIII, 41, in Littré.
———
II N. m.
1 Rare. Courant d'air.
2.1 La fenêtre mansardée joignait mal et laissait passer des coulis d'air froid. Quand le vent soufflait du nord, on l'entendait ronfler entre la toiture et la cloison inclinée.
M. Aymé, le Passe-muraille, p. 200.
2 Techn. Glissement, coulée. || Des coulis de terre.
3 Techn. Produit qu'on fait couler dans les joints pour les garnir.
Produit d'injection (suspension de ciment dans l'eau) employé pour consolider un terrain. || Coulis instables, stables.
4 (1393). Cuis. et cour. Substance qu'on obtient par la cuisson concentrée de substances alimentaires que l'on pile et que l'on passe au tamis. || Coulis de tomates. || Coulis de perdrix.Coulis d'écrevisses, obtenu en pilant des écrevisses. Bisque.Purée de fruits crus pour napper un entremets. || Un coulis de framboises.
3 Elle avalait, en se couchant, d'excellents coulis.
A. R. Lesage, Gil Blas, III, 2.
4 (…) une cuisine toute composée de jus, de coulis, d'épices, de brûlots, un sublimé de succulence (…).
Ed. et J. de Goncourt, la Femme au XVIIIe siècle, t. II, p. 142.
5 On racontait qu'en 1814 il avait apporté à Louis XVIII, détalant vers Gand, d'une main la caisse de son arrondissement, et de l'autre un coulis de truffes qui semblait avoir été cuisiné par les sept diables des péchés capitaux, tant il était délicieux (…)
Barbey d'Aurevilly, les Diaboliques, « À un dîner d'athées ».
6 Des bouteilles sur lesquelles Angélo se précipita. C'étaient des bouteilles de coulis de tomate. Il en prit trois.
J. Giono, le Hussard sur le toit, p. 124.
DÉR. Coulisse.
HOM. Coolie. — (Du fém.) Coulisse.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • coulis — 1. (kou li) s. m. Terme de cuisine. Suc d une substance consommée par une cuisson lente. Coulis de perdrix, de pois. •   Elle avalait, en se couchant, d excellents coulis, LESAGE Gil Blas, II, 1.    Coulis d écrevisses, purée obtenue en pilant… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • coulis — COULIS. s. masc. Suc d une chose consommée à force de cuire, passé par une étamine, par un linge, etc. Coulis de chapon. Coulis de perdrix. Coulis de pois. Coulis d écrevisses. [b]f♛/b] Il est quelquefois adjectif, et n est d usage que dans cette …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • Coulis — Saltar a navegación, búsqueda Preparación de un coulis antes de filtrarlo. Un coulis (pronunciado cu lí) es un jugo concentrado obtenido filtrando un puré de verduras o frutas con un colador fino o un chino. Los coulis vegetales sirven para… …   Wikipedia Español

  • Coulis — (fr., spr. Kuhli), 1) (Bauw.), Gypsmörtel; 2) (Kochk.), zartes Fleisch von Kalb od. Geflügel, auch Fischen, so zerkocht u. durch ein Haarsieb gestrichen, daß es, mit u. ohne Zuthat von Gewürzen u. Gartengewächsen, zu Kraftbrühen u. zu Suppen… …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Coulis — (Grundsauce, Kraftsauce). eine mit Mehl verdickte, eingedampfte, gewürzige Fleischbrühe. Je nachdem das Mehl vorher in Butter schwächer oder stärker erhitzt wird, unterscheidet man weißeund braune C., die beide zur Bereitung von Saucen dienen …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • coulis — coulis. (Voz fr.). m. Salsa hecha a base de vegetales, como el tomate o el pepino. || 2. Puré o crema de frutas crudas que se emplea para acompañar un postre …   Enciclopedia Universal

  • coulis — Coulis, C est une esprainte de chappon ou autre chair boulie à outrance, coulée avec le boüillon qu on baille aux malades, Expressio iuris per lintea. Plin. lib. 28. cap. 9 …   Thresor de la langue françoyse

  • coulis — (Voz fr.). 1. m. Salsa hecha a base de vegetales, como el tomate o el pepino. 2. Puré o crema de frutas crudas que se emplea para acompañar un postre …   Diccionario de la lengua española

  • coulis — I. Coulis. adj. Qui n a point de feminin. Le masculin n est bon qu en cette façon de parler, Vent coulis, qui veut dire un vent qui se glisse au travers des fentes & des trous. Il vient un vent coulis par cette porte. je sens un vent coulis qui… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Coulis — For the French wine grape that is also known as Coulis, see Gouais blanc. Preparation of a strawberry coulis A coulis (   …   Wikipedia


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.